Troisième nuit de Walpurgis – Karl Kraus

Dans tout le périmètre de son horreur, une seule personne est venue s’inscrire contre cette façon de penser qui sidère moins par sa façon d’agir que par la simultanéité de l’accord dans lequel est placée. Une personne a osé agir et faire preuve d’esprit face à la menace physique. Rapport d’un civil inconnu:

 » Dernièrement, sur le Kurfürstendamm, des SA ont fait irruption dans un magasin bien connu. Ils se sont comportés de façon extrêmement menaçante, tant et si bien que le fils du propriétaire a couru chercher l’aide de la police, pendant que son père était retenu dans la boutique. Il a dit à la patrouille de police que des communistes avaient fait irruption dans le magasin. Face aux SA, il a répété qu’il les tenait pour des communistes déguisés et des provocateurs vu que, à en croire ce que disaient les communiqués officiels, les SA se comportaient toujours de façon correcte et respectaient la loi. Après de longues palabres, les policiers n’eurent d’autre solution que de conduire les SA au poste de police. »

Laisser un commentaire