Café des Moires

Elles mentent

Elles mentent

Car parlant d’eux

Elles parlent d’elles

Les cancanières, têtes de cafetière

Toujours à moudre un grain amer

A s’imbiber de marc épais

A se déplaire en compagnie

A se complaire au tain ranci

Elles s’ennuient

Lancent lasso dans les lacis

Attrapent une vache aux yeux purs

La décapitent

En sucent cervelle

Se frottent les crocs dans la dentelle

Des nappes anciennes

Elles mentent

Elles mentent

Car parlant d’eux

Elles parlent d’elles

Les planquées, têtes de canard laqué

Toujours à pédaler dans les marais

A s’abreuver de soupe surie

A se désenthousiasmer de leurs ouailles

A se rêver d’autres généalogies

Elles s’ennuient

Pauvres toupies

Mâchent des frites

Et des rollmops

S’ennuient

S’ennuient

S’ennuient

S’ennuient

©Catherine Pierloz – 6 juillet 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.