Le monde sans les mots – Tamura Ryûichi

Les choses lointaines deviennent proches

Quand l’été s’envole en poussant le cri de guerre du silence

Il doit y avoir un truc dangereux à ce degré de transparence

Quand les choses lointaines deviennent proches

Les choses lointaines deviennent invisibles

L’État et la civilisation et le genre humain

Choses proches

Choses lointaines

Et du reste

Notre tristesse bien visible

La montagne en automne, dans Pensée verte (1967)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *