©Christiane Olivier

Catherine Pierloz

Photo : ©Christiane Olivier

Catherine Pierloz est née un matin de janvier, il y a de plus en plus longtemps, sous le signe du Capricorne.

Elle a grandi là où s’arrêtait un chemin asphalté et où commençait la forêt.

Elle est nourrie de sous-bois touffu, d’épines de pin, de ruisseaux sombres, de mousse iridescente et de parfum de champignons en décomposition.

Elle a toujours été solitaire, par timidité autant que par conviction.

Elle a le goût des amitiés qui s’accommodent de longs silences.

Elle a étudié l’histoire de l’art, parce que l’art porte la trace des faces sombres et refoulées des civilisations.

Elle a enseigné dans des écoles pour élèves en déperdition parce que former les générations futures est la seule manière de résister sans se compromettre.

Elle est devenue conteuse parce que les élèves sont des vampires et que les langages morts pratiqués dans les écoles lui anesthésiaient lentement le cerveau.

Elle a une prédilection pour les récits longs parce qu’elle a davantage le souffle des diseurs d’épopées que des virtuoses d’histoires courtes à chute désopilante.

Elle conte pour se tenir là où le récit ouvre une porte aux échappées merveilleuses.


A venir prochainement
13-23 octobre 2022 – Festival Les jours sont contés (Sherbrooke …