Au nord par une une montagne, au sud par un lac, à l’ouest par des chemins, à l’est par un cours d’eau – Laszlo Krasznahorkai

Lors du premier arrêt du train de Keihan après Sichijo, personne ne descendit, personne ne monta, le train s’arrêta, les portes s’ouvrirent automatiquement, puis, quelques secondes plus tard, se refermèrent en émettant un long soupir, le chef de gare leva … Continuer de lire Au nord par une une montagne, au sud par un lac, à l’ouest par des chemins, à l’est par un cours d’eau – Laszlo Krasznahorkai